tête et rèves

tranches de vie sauce douce amer ...

jeudi 2 décembre 2010

c'est quand qu'on va où ?

Depuis ce soir de novembre 2009 à l'Olympia, où la page Mano en scène s'est tournée, je n'ai de cesse de me demander quel artiste me fera vibrer à ce point, qui saura amener au bord d'elle même une salle bondée ?

Noir désir ? terminé, et puis à la réflexion, en concert c'était trop brouillon pour susciter l'emotion, malgré la pureté des textes et la sincérité de l'interprétation, le message ne me parvenait pas, en live.

Pas que je dénigre ceux que j'ai eu la chance de voir sur scène Goldman, Ridan, Harper, Renaud, ... les spectacles étaient de bonne facture et suscitaient l'émotion au bon moment, tout bien comme il faut, oui mais .. trop "tout bien", justement. La force de Mano c'était cela : te prendre les tripes, te retourner le cerveau, te percher là haut, dans le ciel des mots avec lui et te recracher épuisé mais ravi, le coeur nettoyé d'une vie qu'il te promettait toujours plus belle.

la relève alors, où est elle ? pas trouvée encore, pourquoi pas Saez, ou Abd al Malik ... il va falloir que j'appelle un ou deux potes, histoire de caler une date ...

Posté par Monsieur Fred à 15:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Comme vous décrivez bien les sentiments que savait provoqué chez nous Mano. C'est exactement ça : une intensité qui nous souleve de la realité et nous repose là, vides de tout et pourtant plein de vie.
    Bravo.

    Pour la relève, je crois que personne ne pourra nous jamais nous faire partager ce que Mano nous offrait.

    Posté par Marie, jeudi 9 décembre 2010 à 18:43
  • nha dat quan 12

    Wish you good life

    Posté par nha dat quan 12, jeudi 11 août 2016 à 19:32

Poster un commentaire